Outils du site

Outils pour utilisateurs


Panneau latéral

P2PFR:Wiki

documentation:audio:codecs (lu 13871 fois)

Présentation de quelques codecs/formats audio

Introduction

Le sujet des codecs n'est pas simple.

En audio comme en video, la qualité est certe dépendante du «bitrate» (donc de la quantité de données sur laquelle une information est codée). Plus un fichier est volumineux, plus il y a de chance pour que la qualité de ce fichier soit meilleure… mais ça n'est qu'un facteur, et cette règle a ses limites ! Car la qualité est aussi dépendente du type de codec, de l'implémentation du codec, et des éventuelles diverses options transmises au codec.

Cela signifie par exemple qu'un fichier Ogg Vorbis de 5Mo, est a priori de meilleure qualité qu'un MP3 de 7Mo (bien que le MP3 soit plus gros).

Donc c'est compliqué, mais on peut arriver à s'y retrouver, et on peut faire du favoritisme pour tel ou tel codec, c'est l'objet de cet article.

Alors quel codec choisir quand on télécharge de la musique ?

En complément de cet article, l'article «Topo sur la qualité des fichiers audio numériques» présente les autres informations à considérer lorsque l'on souhaite se procurer des fichiers audio de bonne qualité.

Avertissement au sujet du transcodage

Même si l'on préconise certains formats plutôt que d'autres, et qu'il peut être tentant pour certaines personnes d'avoir une médiathèque uniforme (avec tous les fichiers encodés dans le même format), on ne vous recommande pas de re-convertir (c'est à dire transcoder) des fichiers déjà encodés.

Le fichier résultant cumulerait en effet les défauts propres aux 2 formats, et le ne conserverait pas trace de ce changement (qui serait donc invisible pour l'utilisateur… sauf par une écoute attentive ou une analyse audio).

Lorsque vous récupérez un fichier audio, on vous conseille donc de le conserver sous le format dans lequel il est.

Une fois l'encodage par un codec avec pertes (lossy) opéré, le signal perdu et la qualité ne peuvent pas être retrouvés par un transcode vers un format de meilleure qualité.

Exceptions

  • Vous pouvez envisager de faire des transcodes “jetables”, c'est à dire qui satisfairont aux contraintes pour être lus sur un certain type d'appareil, mais que vous n'avez pas vocation à redistribuer.
  • Les codecs lossless peuvent tout à fait être transcodés vers d'autres formats avec (lossy) ou sans perte (lossless).

Ceux qui sont intéressants

Les codecs opensource, et non soumis à brevet, sont les plus intéressants. Il s'agit des conditions à remplir pour garantir que :

  • nous n'aurons pas à payer, à un moment ou à un autre, pour l'encodage de nos fichiers.
  • nous pourrons convertir ces fichiers vers d'autres formats au besoin
  • ils resteront lisibles sur de nombreux types d'ordinateurs ou appareils car les logiciels n'auront pas à payer de licence pour les lire

Les codecs libres sont de très bonne qualité, en particulier en audio où ils sont souvent meilleurs que leurs homologues propriétaires.

Il s'agit principalement de :

  • OPUS, un nouveau-né peu répandu qui cumule les avantages d'OGG VORBIS et de SPEEX
  • FLAC, le format de compression sans perte de qualité (lossless)
  • OGG VORBIS, un format comparable au MP3, mais en mieux :)

Envisageables selon les cas

MP3, MP4 AAC, WAV, APE

Le MP3 peut être utile si vous possédez des appareils qui ne lisent pas d'autres formats.

Le MP4 AAC se retrouve souvent dans les films.

Le WAV est un format utile lorsque vous travaillez le son (édition audio…).

Le APE (Monkey Audio) est un format libre et lossless, mais il est moins répandu que FLAC. On vous recommande de les re-convertir en FLAC.

Ceux qu'il faut éviter

WMA

Le WMA est un format propriétaire de Microsoft, utilisé dans des logiciels qui proposent par défaut de dégrader la qualité des encodages pour ne pas que ce soit pareil que l'original … !

documentation/audio/codecs.txt · Dernière modification: le 18/08/2017 à 14h26 de 111110101011