Outils du site

Outils pour utilisateurs


Panneau latéral

P2PFR:Wiki

p2p:bittorrent_reseau (lu 18726 fois)

BitTorrent (réseau)

Présentation

Précision d'abord: cette page traite du monde BitTorrent dans sa généralité. Il existe en effet aussi un logiciel, qui s'appelle BitTorrent, mais il ne s'agit que de l'un des logiciels faisant partie du monde BitTorrent. La pmlupart des gens qui parlent de “BitTorrent” se réfèrent au monde BitTorrent dans sa globalité, qui est ce qui nous intéresse ici. Ceci étant indiqué, nous pouvons poursuivre…

BitTorrent est aujourd'hui sans doute l'un des réseaux P2P les plus populaires en France, mais aussi dans les autres parties du globe. Son utilisation est en légère rupture avec les P2P qui l'ont précédé, car le réseau en tant que tel ne s'occupe pas de la recherche de fichiers entre les pairs, mais uniquement de la distribution des données. De ce fait, pour couvrir le même type d'usage que les P2P auxquels nous étions habitués, BitTorrent a besoin d'une solution complémentaire. C'est pourquoi dans le paysage actuel, BitTorrent s'accompagne bien souvent de sites de liens Torrent qui servent de moteurs de recherche. L'inconvénient étant que ces sites de lien ne fonctionnent pas sur un mode pair-à-pair : il s'agit de serveurs web ordinaires, qui suivent un modèle centralisé.

Pour initier un téléchargement avec BitTorrent, vous devrez d'abord récupérer un fichier .torrent. Ces fichiers sont très petits car ils ne contiennent pas l'oeuvre elle-même (la video ou la musique…), mais des informations utiles à votre logiciel pour initier les téléchargements. L'information la plus importante contenue dans ce fichier torrent, c'est l'info hash, ainsi que les adresses de trackers (on expliquera plus loin ce dont il s'agit). Ce mode de distribution de fichiers .torrent via des sites web a donc été la norme pendant plusieurs années. Avec le temps cependant, certains sites de liens ont adopté un autre modèle, et proposent des liens magnet://. Les liens magnet jouent exactement le même rôle que les fichiers .torrent, il s'agit juste d'un format différent qui a quelques subtiles avantages…

Les informations contenues dans un .torrent (ou un lien magnet) peuvent ordonner le téléchargement de un ou plusieurs fichiers. Cela permet par exemple de télécharger simplement des séries complètes plutôt que de devoir télécharger les épisodes individuellement.

Scénario commun d'usage

  1. Je vais sur un «site de liens» qui répertorie et décrit des oeuvres, par exemple, yggtorrent.com.
  2. Sur la page descriptive de l'oeuvre, on me propose un fichier .torrent, que je récupère.
  3. Avec le client BitTorrent (par exemple Deluge) que j'ai installé sur mon ordi, j'ouvre ce fichier .torrent
  4. Et là, le téléchargement peut commencer. Je récupère les données des fichiers, et en même temps j'envoie les données que j'ai acquises à d'autres demandeurs.

Terminologie de «BitTorrent» : distinguer le réseau, le client, et l'entreprise

On l'a dit en introduction, lorsque l'on parle de BitTorrent, cela désigne généralement tout un écosystème de logiciels, d'utilisateurs et de sites web, mais ça veut aussi dire qu'il faut en fait distinguer plusieurs choses derrière ce mot.

Ce monde BitTorrent est en fait constitué de plusieurs choses1) :

  • Le réseau BitTorrent, qui regroupe l'ensemble des noeuds communiquant au moyen du protocole BitTorrent. Chaque noeud utilise l'un des nombreux clients BitTorrent existants.
  • Les clients BitTorrent, qui sont les logiciels se connectant à ce réseau. Chaque utilisateur installe le logiciel qu'il préfère, mais tous se retrouvent sur ce même réseau.
  • Les trackers BitTorrent, sont des logiciels qui tournent sur des serveurs, et dont le but est de mettre en relation les utilisateurs. Certains trackers ont des sites web qui servent de portail de recherche, mais ce n'est pas obligatoire.
  • Il y a même une entreprise BitTorrent Inc., qui a été fondée par Bram Cohen, qui est lui-même le concepteur du protocole BitTorrent.
  • Et cette entreprise, BitTorrent Inc, propose un client (tel qu'on vient de le définir), qui s'appelle lui aussi BitTorrent. Initialement, le client nommé BitTorrent était développé par Bram Cohen lui-même, mais devant son impopularité, le logiciel a racheté et repris à son compte le code d'un autre logiciel populaire qui s'appelle µtorrent.

Pourquoi se compliquer avec ces histoires de terminologie ? Et bien parce qu'il est dans votre intérêt de comprendre que si vous souhaitez utiliser BitTorrent, il n'est pas nécessaire d'utiliser le logiciel BitTorrent. Vous pouvez utiliser l'un des nombreux autres clients capables de se connecter à ce réseau. En gros, vous avez le choix du logiciel, le principe de fonctionnement sera grosso-modo le même et ils seront “compatibles” car parleront le même protocole.

Choisir un client BitTorrent

Sans hésiter, on vous recommande deluge. Il tourne à la fois sous Windows et Linux, il s'agit d'un logiciel libre, assez complet en fonctionnalités tout en restant l'un des plus simples d'utilisation.

Mais voilà le tableau, on vous en présente d'autres également…

deluge, on l'a dit, est le meilleur selon nous. Il est configurable (par exemple, il dispose, de base, d'options pour déplacer automatiquement les fichiers terminés), et peut voir ses fonctions étendues par des plugins. Il peut être contrôlé via plusieurs interfaces (GTK, mode console, ou via interface web).

qbittorrent, est pas mal si vous aspirez à un logiciel léger. Sa particularité est qu'il permet d'effectuer des recherches de fichiers directement au sein du logiciel (via des trackers publics). L'intérêt c'est que si vous êtes flemmards, vous pouvez tester des moteurs de recherche différents, et vous faire une rapide idée des résultats proposés par l'un ou l'autre.

transmission, est un logiciel aux apparences minimales (philosophie de “GNOME”). Cela lui porte préjudice car il est peu configurable. Il s'agissait en effet du logiciel fourni par défaut avec l'environnement GNOME, ce qui a contribué à sa popularité. Sa base d'usagers aura eu l'avantage de tirer le logiciel vers le haut techniquement. Des efforts se sont portés sur une WebUI qui, ironiquement, est davantage configurable que le logiciel de base. Ainsi Transmission est parfois utilisé comme alternative à RuTorrent sur les postes type seedbox, car il est plus simple à installer que ce dernier…

rtorrent (et son ami RuTorrent), sont surtout utilisés sur les serveurs Linux. Son auteur, légèrement mégalo, vante le faible usage en ressources de son logiciel. L'intérêt de rtorrent, pour les linuxiens, est qu'il ne nécessite pas de serveur Xorg (ou Wayland) pour tourner. Le logiciel est très orienté “technique” et expose de nombreux paramètres de configuration (paramètres réseau). Son coeur est d'ailleurs exposé et contrôlable par une interface XML-RPC qui a permis à RuTorrent (une WebUI très populaire sur les seedboxes) ou pyroscope d'exister.

µTorrent, souvent recommandé sur d'autres sites, est… à éviter ! Ce logiciel était intéressant les 1ères années où le réseau BitTorrent s'est fait connaître, car il offrait un bon compromis entre légereté et fonctions. Hélas sa popularité sous Windows a au final entraîné sa chute : il devenait intéressant pour ses auteurs de le monétiser. Le logiciel a été vendu à BitTorrent Inc., embarque de la publicité, et renvoie l'usager vers des offres commerciales. Tandis que sur le plan technique, il stagne.

vuze (ex-Azureus), cité par nostalgie, a suivi depuis le départ une voie de développement assez naïve et fourre-tout. Bien qu'il ait eu du succès, son manque de cohérence/pertinence est peut-être l'une des raisons expliquant pourquoi son développement a cessé.

frostwire, est à l'origine un «fork» de Limewire, écrit en Java. Frostwire est un logiciel dont la philosophie a évolué au cours des années, souvent en recherche d'un public de niche (exemple: les utilisateurs de Mac OS). Ses expériences ont bien souvent raté, et le fait qu'il soit écrit en JAVA lui confère une lourdeur qui le rendent généralement inadéquat.

On pourrait en lister d'autres dans ce petit panorama, mais les principaux sont là… Notre menu de gauche, ou notre page Liste de logiciels BitTorrent, vous mèneront à d'autres clients BitTorrent si vous souhaitez en découvrir d'autres.

Quelques captures d'écran de clients

Deluge ressemble à ça, le coup de la distrib de Linux en téléchargement c'est un grand classique mais ne vous y fiez pas Une seedbox avec un joli rutorrent (interface web pour rtorrent) qui tourne

Dans l'ordre, il s'agit de Deluge, rtorrent+Rutorrent, et qbittorrent.

Usage

Nous avons écrit un dossier qui explique comment on peut télécharger sur BitTorrent : Guide BitTorrent pour débutant(e)s.

Voyez les liens en bas de page pour d'autres infos.

Scénario d'usage et fonctionnement du protocole

Ci-dessous, un schéma qui décrit la façon d'utiliser BitTorrent.

Description du schéma:

  1. Les utilisateurs (donc vous) se rendent d'abord sur un site web, pour récupérer un ou plusieurs fichiers .torrent. Un torrent contient les coordonnées d'un tracker, dont le rôle est de vous mettre en relation avec d'autres utilisateurs (les pairs).
  2. Vous ouvrez le .torrent avec votre client, qui saura ainsi se connecter aux autres utilisateurs situés sur une même grappe.
  3. Les données des fichiers seront alors envoyées et reçues entre les membres de la grappe, de façon à ce que chacun les obtienne rapidement.

Régler les ports

Comme pour tous les P2P, il vous est conseillé d'ouvrir les ports de vos firewalls, et recommandé de régler votre routeur/box si vous en avez un. Voir cette documentation. Vos téléchargements (upload, comme download), s'en sentiront mieux.

Informations variées

Fonctionnement du protocole BitTorrent

L'algorithme de distribution/réception des données

L'échange de données entre les pairs est régi par un certain nombre de règles, voir cet article qui en explique les grandes lignes : principes de fonctionnement du protocole BitTorrent.

Les grandes lignes, c'est que le protocole va faire en sorte de privilégier la rareté, et le cas échéant recourir à l'aléatoire pour décider de quelle partie du fichier il va distribuer.

On ne détaillera pas, mais une autre composante est que le protocole récompense les pairs qui émettent des données en leur permettant de recevoir des morceaux du fichier plus fréquemment.

Intérêt d'uploader en même temps que télécharger

Notons que l'un des intérêts à avoir un bon upload sur un torrent, c'est que ce que vous fournissez en données pour le réseau, ce ne sera pas à quelqu'un d'autre de le faire. Vous permettez ainsi aux autres membres de la grappe qui ont un faible dépit d'upload de s'économiser, et de vous fournir *vous* sans avoir à fournir ceux que vous avez déjà fournis.

Les grappes

Les grappes sont constituées par l'ensemble des seeders et leechers intéressés par un même contenu (identifié par son info_hash). Les échanges de données se font donc au sein d'une même grappe.

Par rapport à d'autres réseaux pair-à-pair qui donnent une visibilité sur le réseau et ses usagers dans leur ensemble, le fonctionnement par «grappes» entraîne un certain cloisonnement. Lorsqu'on télécharge un torrent, on peut connaître qui d'autre télécharge/partage ce même torrent, par contre on ne peut rien connaître des utilisateurs qui ne sont pas sur la même grappe, et on ne peut pas non plus connaître quels sont les autres contenus partagés par les utilisateurs présents dans la même grappe que nous. Le protocole BitTorrent n'a donc pas vocation à être communautaire.

Légalité et anonymat

L'objectif initial de Bittorrent annoncé par son créateur (Bram Cohen) n'était en fait pas tant de rassembler une communauté d'échange de fichiers copyrightés, mais de proposer à des personnes qui disposent de sites web de distribuer leurs fichiers de grande taille en utilisant une technologie P2P. En conséquence d'une part, ce sont ses usages légaux qui sont mis en avant, ce qui signifie aussi que la technologie n'a pas été conçue pour garantir une confidentialité, tout comme de nombreux P2P finalement. D'autre part, cela rend le système dépendant de sites webs classiques que l'on peut en général associer à une personne physique réelle. Cela rend le système sensible aux poursuites judiciaires qui peuvent faire fermer ces sites.

L'anonymat reste un sujet compliqué, on peut en retenir 2 choses :

  • il ne s'agira pas d'être anonymes mais d'écarter certains modèles de menace. Il peut s'agir de bloquer les machines qui se livrent au monitoring du réseau, ou de faire passer son traffic BitTorrent par un VPN.
  • Si l'on veut une solution plus étudiée, qui a pour but de renforcer l'anonymat, on préferera se pencher sur d'autres réseaux, en particulier I2P et Freenet. Le réseau I2P en particulier propose quelques usages très similaires à ceux des logiciels BitTorrent.

Pour ce qui est de la légalité de l'activité d'échange de données en elle-même, la réponse est commune pour tous les systèmes pair-à-pair, nous y répondons ici : Le Peer-To-Peer est-il légal ?

Gestion communautaire des torrents

Selon le sérieux du site qui met les Torrents à disposition, les fakes seront triés et retirés, à vous de voir alors si vous faites confiance aux gérants du site web qui met les torrents à disposition. En outre, certains de ces sites web sont à accès restreints, on parle de trackers privés. Vous devrez disposer d'un compte auquel sera associé votre ratio de téléchargement. Selon leurs éxigences, si ce ratio est trop faible, certains de ces sites bloqueront les téléchargements, tout en vous permettant d'uploader pour regagner un ratio correct.

Quelques sites de liens

Ca, c'est le site PirateBay, z'avez reconnu ? T411 sait aussi dénicher du talent

Vous trouverez une liste de sites de liens BitTorrent au sein de notre annuaire.

Evolutions récentes

Quelques évolutions récentes de la technologie sont illustrées dans certains “labs” de BitTorrent Inc.

On observe également que plusieurs sites de liens BitTorrent proposent des applets pour télécharger sans recourir à l'installation d'un client. Parfois il s'agit d'un plugin navigateur, parfois ces programmes font appel aux technologies modernes implémentées dans les navigateurs (javascript, websockets…).

D'autres expérimentations cherchent à rendre possible le streaming direct de videos par P2P, c'est le cas de Popcorn-Time, BitTorrent Live (soumis à des brevets) et de Tribler ou Peersm.

Conclusion

Le réseau BitTorrent contient une abondance de fichiers en tous genres, et nous vous le recommandons, en particulier si vous êtes en quête de fichiers récents et volumineux, tels films et logiciels.

Documentation

Pistes à creuser

Liens externes

1)
Les termes réseaux, clients, protocoles, ne sont pas spécifiques à BitTorrent mais sont communs à tous les réseaux Pair-à-pair.
p2p/bittorrent_reseau.txt · Dernière modification: le 27/03/2018 à 18h08 par 111110101011