Outils du site

Outils pour utilisateurs


Panneau latéral

P2PFR:Wiki

glossaire:seedbox (lu 14705 fois)

Seedbox

Définition

Une seedbox, dans le jargon BitTorrent, correspond à un serveur (donc un équipement prévu pour fonctionner 24h/24) qui dispose d'une bonne connexion internet sur lequel on installe un client BitTorrent qui se chargera de «seeder», c'est à dire de mettre en partage les fichiers du torrent à votre place («seed» = graîne en anglais, donc «to seed» ~= mise en culture…).

Elles sont en général employées par les utilisateurs de trackers privés où le ratio est mesuré, étant donné que si elles uploadent beaucoup, cela aura pour effet de «booster votre ratio», ce qui suscite d'ailleurs quelques questions que l'on abordera plus bas…

Les serveurs pour les seedboxs sont en général loués auprès d'hébergeurs professionnels, car à moins que vous n'ayez une connexion internet (fibre optique…), la capacité de votre connexion est comparativement moindre.

D'un point de vue strictement informatique, le terme seedbox n'a pas de validité particulière, il s'agit juste d'un client BitTorrent qui fonctionne dans un contexte un peu particulier, décrit ci-dessus. Il s'agit donc d'un terme à légère connotation marketing, c'est à dire simplificateur et aguicheur. Ainsi, lorsque le FAI Free intègre un client BitTorrent dans sa Freebox, il considère que c'est une seedbox, ce qui est un peu troublant étant donné que l'idée que l'on s'en est faite jusque là est qu'elle devait tourner sur une machine distante, exploitant une connectivité internet supérieure à celle que l'on possède à la maison. Mais puisque le terme seedbox ne répond à aucune définition stricte, cette acceptation est aussi valide.

En résumé donc, on admettra que la seedbox peut être placée sur le réseau local (c'est à dire à la maison), ou bien sur un serveur distant.

L'autre caractéristique principale d'une seedbox, c'est qu'elle est censée fonctionner 24h/24. C'est pour cette raison qu'on la fait tourner sur un équipement autre que votre ordinateur personnel, ce dernier pouvant être éteint et rallumé sans interrompre vos téléchargements.

La description que nous donnons dans cette page est appliquée au réseau BitTorrent, mais le concept de Seedbox, qui est en fait «de mettre la blinde en terme de partage de fichiers», peut être transposé à d'autres P2P: on peut très bien faire tourner un client eMule ou Soulseek sur un serveur à haute disponibilité et/ou haute connectivité internet.

Seedbox sur réseau local

Disposer d'une seedbox chez soi (donc sur sa propre connexion, et avec ses propres équiments), revient à utiliser un équipement secondaire (un routeur ou d'un autre type de périphérique style plug-computer) et a effectivement quelques intérêts, qui sont ceux que l'on retrouve dans les démarches d'auto-hébergement.

Par rapport à un usage classique des clients BitTorrent:

  • D'abord, cela nous épargne de lancer un client BitTorrent sur notre machine.
  • Corollaire: la box reste allumée en permanence, donc les téléchargements ne sont pas interrompus
  • L'interface de gestion des torrents est accessible à plusieurs utilisateurs/ordinateurs

L'inconvénient, c'est que vos téléchargements s'accapareront une bonne partie de votre connexion internet, ce qui peut parfois nuire à vos autres activités. Dans ce cas, il vous faudra identifier si c'est la réception ou l'émission qui est saturée, et paramétrer le client BitTorrent de façon à le brider un peu en conséquence.

Seedbox sur hébergeur pro

L'autre démarche donc, que l'on considère typiquement comme seedbox, consiste à louer les capacités d'une machine auprès d'un hébergeur professionnel, une pratique déjà courante lorsque l'on loue une machine pour héberger un site web par exemple.

Parmi ces hébergeurs professionnels, certains se spécialisent dans les offres seedbox (et les couplent parfois à des offres VPNs), tandis que d'autres sont des solutions d'hébergement classiques (OVH…). La différence entre les 2, c'est que dans le second cas (hébergeur généraliste), vous devrez vous-même mettre en place la seedbox (voir par exemple ce guide). On peut soupçonner que les offres spécifiquement orientées seedbox soient là du fait d'y avoir flairé un marché juteux, tandis que les offres généralistes, de par leur flexibilité, sont censées1) pouvoir répondre aux mêmes besoins.

L'intérêt principal d'avoir une seedbox distante, c'est que les serveurs distants ont généralement une très bonne capacité de débit, donc les intérêts sont:

  • Les mêmes que ceux cités pour la seedbox à la maison
  • Une meilleure connexion engendre a fortiori davantage de traffic, à la fois en download et en upload, pour le réseau P2P concerné
  • Ne sollicite pas notre propre connexion internet, ou plus précisément, uniquement en download lors du rappatriement des fichiers depuis le serveur distant (par HTTP, FTP, tout autre moyen…)
  • Le fait qu'il soit plus envisageable de faire du streaming depuis la seedbox, et cela où que l'on soit (chez nous ou ailleurs)

Mais aussi quelques inconvénients, comme:

  • Le prix
  • Le fait que ce ne soit pas très cohérent avec l'idée du peer-to-peer (car pair-à-pair = égal à égal = machines communes et non pas des machines louées)

Précisons ce dernier point d'inconvénient. L'hébergement pro permet certes d'assurer une distribution efficace des fichiers. D'un autre côté, le peer-to-peer peut s'en dispenser, puisque le réseau est censé se suffire à lui-même. Le Peer-to-peer se veut par essence peu contraignant, car c'est une technologie qui s'adapte à la disponibilité et à la capacité de votre machine personnelle: lorsque votre ordinateur est allumé, vous contribuez au réseau, lorsqu'il est éteint, d'autres pairs prennent le relai. Dans l'idée, vous devriez pouvoir préserver un ratio convenable par ce moyen, et donc sans artifice. Le problème se situe justement dans l'idée de ratio, qui réintègre de la distinction entre les pairs. Les seedboxs hébergées dans des infrastructures spécifiques crééent souvent un déséquilibre du fait que les internautes classiques ne peuvent pas rivaliser avec la capacité de connexion d'une seedbox, et maintiennent plus difficilement leur ratio car contribuent moins au réseau en proportion.

D'un autre côté, si vous avez une telle seedbox, il est tout indiqué de les utiliser sur des trackers ouverts, avec DHT activé, et sans comptabilisation de ratio. Vous mettez ainsi sa puissance au service d'un réseau ouvert, ce qui n'a, pour ceux qui en douteraient, aucune répercussion réelle sur les risques liés à des poursuites juridiques.

Quelles offres, quelle sécurité ?

Qu'est ce qui distingue les offres Seedbox ? Y en a t-il certaines plus sûres (sécurisées) que d'autres ?

Nous recenserons éventuellement quelques offres seedbox par ici.

Voir aussi ce topic pour des questions liées à «la sécurité».

Nous vous expliquons aussi comment mettre une seedbox en place chez soi ou sur un serveur (expl: rtorrent + rutorrent, consultez la section BitTorrent pour d'autres guides.

1)
L'installation d'une seedbox pourrait être simplifiée, y compris sur un hébergeur généraliste, ce qui exclue l'argument qu'on choisirait des offres spécifiquement seedboxs par soucis de simplicité.
glossaire/seedbox.txt · Dernière modification: le 07/08/2014 à 12h23 par 111110101011