Outils du site

Outils pour utilisateurs


Panneau latéral

P2PFR:Wiki

divers:aspects-sociaux-de-la-technologie-peer-to-peer (lu 21858 fois)

Aspects sociaux de la technologie Peer-To-Peer

Des questions

Le peer-to-peer est-il la matérialisation technologique d'une volonté cosmique, qui elle-même a des répercussions sur l'organisation sociale1)? Vous le saurez dans le prochain épisode… et en lisant ce qui suit.

Traiter aussi de la question de l'autorité dans les réseaux P2P.

Wikipédia s'apparente-t-il a un modèle pair-à-pair ?

Les artistes pirates (hakim bey ?) on se met dans l'illégalité pour créer (logiciels de musique piratés, sampling…), et on se met dans l'illégalité pour écouter (les téléchargeurs).

Le peer-to-peer est-il une économie du don (voir Marcel Mauss) ? du partage ?

Internet, un réseau fondamentalement pair-à-pair

Citation de BB : http://ubuntu-party.org/neutralite-du-net/

(début de citation)

L’autre point, c’est que c’est essentiellement un réseau de pair à pair. C’est un réseau de gens qui sont au même niveau, qui font la même chose. Je vous disais tout à l’heure qu’un réseau pré Internet, typiquement un réseau comme le Minitel est un réseau sur lequel le serveur à une connexion de type serveur qui est très différente de la connexion de type client. Ils ne parlent pas les mêmes langages, ils ne font pas tourner les mêmes types de programmes, ils ne sont pas capables de faire les mêmes choses. Sur le réseau Internet, quand deux ordinateurs sont reliés au réseau, n’importe lequel peut être à n’importe quel moment être un serveur ou un client ou les deux à la fois.

Ce n’est pas du tout le modèle auquel vous êtes habitués avec le Web. Vous êtes habitués au modèle où vous tapez www.facebook.com et puis vous allez sur le serveur Facebook. Il faut savoir que l’ordinateur qui est capable de consulter Facebook est également capable de publier un site Web. Sinon il ne serait pas relié à Internet. Le réseau est profondément, fondamentalement, un réseau de pair à pair. Si on vous donne une adresse IP, une des quatre milliards d’adresses possibles sur le réseau aujourd’hui. Vous ne pouvez pas dire, en analysant cette adresse, si c’est l’adresse d’un client ou si c’est celle d’un serveur. Il n’y a pas de différence.

Si vous examinez techniquement la connexion, a savoir si elle est en cuivre, en fibre optique, en câble, en machin, en bidule ou en truc… Vous ne saurez pas si c’est la connexion d’un client ou d’un serveur. Vous pourrez dire que c’est une connexion lente ou rapide. Mais on peut tout à fait être client sur connexion à 10Gb/s et être serveur sur une connexion à 64kb/s. Ça ce ne sont que des questions de vitesse. Le réseau, fondamentalement, il est a-centré, il n’est pas décentralisé.

(fin de citation)

Voir aussi : cette intervention d'Eben Moglen.

Un protocole "neutre" ?

Sur le réseau Soulseek, on peut bannir, refuser le partage, favoriser certains utilisateurs. Une politique propre à l'usager peut donc être mise en place par dessus le fonctionnement standard du protocole.

Sur BitTorrent, les sites de liens privés ou ouverts relèvent là aussi de choix politiques.

Essayons de faire un panorama de ces pratiques, et discutons desquelles doivent être encouragées ou au contraire non pratiquées.

Liens / Articles

Réseautage

Autour du livre «Linked», de Albert Laszlo:

In the 1980's, James Gleick's Chaos introduced the world to complexity. Now, Albert-László Barabási's Linked reveals the next major scientific leap: the study of networks. We've long suspected that we live in a small world, where everything is connected to everything else. Indeed, networks are pervasive–from the human brain to the Internet to the economy to our group of friends. These linkages, it turns out, aren't random. All networks, to the great surprise of scientists, have an underlying order and follow simple laws. Understanding the structure and behavior of these networks will help us do some amazing things, from designing the optimal organization of a firm to stopping a disease outbreak before it spreads catastrophically.In Linked, Barabási, a physicist whose work has revolutionized the study of networks, traces the development of this rapidly unfolding science and introduces us to the scientists carrying out this pioneering work. These “new cartographers” are mapping networks in a wide range of scientific disciplines, proving that social networks, corporations, and cells are more similar than they are different, and providing important new insights into the interconnected world around us. This knowledge, says Barabási, can shed light on the robustness of the Internet, the spread of fads and viruses, even the future of democracy. Engaging and authoritative, Linked provides an exciting preview of the next century in science, guaranteed to be transformed by these amazing discoveries.From Linked:This book has a simple message: think networks. It is about how networks emerge, what they look like, and how they evolve. It aims to develop a web-based view of nature, society, and technology, providing a unified framework to better understand issues ranging from the vulnerability of the Internet to the spread of diseases. Networks are present everywhere. All we need is an eye for them…We will see the challenges doctors face when they attempt to cure a disease by focusing on a single molecule or gene, disregarding the complex interconnected nature of the living matter. We will see that hackers are not alone in attacking networks: we all play Goliath, firing shots at a fragile ecological network that, without further support, could soon replicate our worst nightmares by turning us into an isolated group of species…Linked is meant to be an eye-opening trip that challenges you to walk across disciplines by stepping out of the box of reductionism. It is an invitation to explore link by link the next scientific revolution: the new science of networks.

===== Pair à pair, règles, comportements, comment s'assurer que l'objectif visé par le logiciel P2P soit atteint ===== On dira qu'il existe 3 approches vis à vis de la façon à privilégier certains comportement sur un réseau. La 1ère, c'est de concevoir le logiciel sans se préoccuper des éventuels abus que pourrait faire un utilisateur du réseau. Les seuls réglages seront donc des réglages liés aux impératifs techniques que connaît toute télécommunication sur internet, en tenant simplement compte de la nature du réseau et des données échangées (gros fichiers, répartition des utilisateurs…). La 2nde, c'est prévoir des mécanismes au sein du protocole réseau pour limiter les abus. La 3ème, c'est permettre l'ajustement de ces mécanismes par la communauté d'utilisateurs, donc que le protocole puisse avoir des réglages qui ne seraient pas strictement liés à une question d'efficacité des communications sur le réseau.

1)
sous-jacente au cortex hélicoïdal
divers/aspects-sociaux-de-la-technologie-peer-to-peer.txt · Dernière modification: le 13/08/2015 à 13h40 par 111110101011