Outils du site

Outils pour utilisateurs


Panneau latéral

P2PFR:Wiki

glossaire:tracker (lu 2631 fois)

Tracker (BitTorrent)

Du verble anglais «to track», qui signifie pister. On trouve parfois le terme «traceur» comme traduction française.

Il ne faut pas confondre tracker et site d'indexation, on reviendra plus loin sur ce point.

Un tracker BitTorrent recense les téléchargeurs intéressés par un même contenu de façon à les mettre en relation les uns avec les autres. Les personnes intéressées par un même contenu vont former ce qu'on appelle une grappe (ou un essaim)1). Le rôle du tracker est alors de transmettre les adresses IP de chaque membre de la grappe aux usagers qui en font la demande.

Ce qui caractérise et identifie la grappe, c'est le info hash. Ce info hash est une donnée essentielle que l'on retrouve dans les fichiers .torrent, il est visible directement dans liens magnet://.

Un tracker est donc un programme qui tourne sur un serveur. La plupart des clients BitTorrent peuvent afficher quels trackers sont utilisés par un fichier torrent. Un fichier torrent peut en effet contenir l'adresse de plusieurs trackers, ainsi si l'un est en panne, d'autres trackers pourront assurer cette mise en relation.

Une alternative à l'utilisation d'un tracker est l'usage de DHT. Alors que les trackers sont des services centralisés, DHT est un protocole implémenté directement dans les clients BitTorrent qui peuvent communiquer entre eux sans passer par un tracker. Du fait que DHT fonctionne de manière décentralisée, le temps de mise en route afin de trouver les autres pairs du réseau détenant un info hash précis est plus long.

Rapport entre tracker et site d'indexation

Par métonymie, le terme «tracker» en est venu à désigner le site d'indexation. Les 2 entités entretiennent bien un rapport, on peut même dire que l'un ne peut pas fonctionner sans l'autre :

  • le site d'indexation fait le recensement des oeuvres et héberge les fichiers torrent, qui contiennent un info hash. Une fois le fichier torrent (ou le hash) récupéré par l'internaute, celui-ci n'a plus besoin du tout du site d'indexation.
  • le tracker n'est utile que si on lui fournit un info hash (il n'a aucune connaissance sur le contenu auquel corrspond ce hash), il met juste en relation les internautes intéressés par le même hash

Pour le cas des trackers privés, cela va plus loin et le lien entre le site d'indexation et le tracker est encore plus étroit.

  • le site d'indexation fournit toujours le fichier torrent, qui cette fois-ci contient une clé identifiant le compte de l'utilisateur. Cette clé permet au client BitTorrent de l'utilisateur d'être autorisé à utiliser le tracker
  • le tracker constate qu'outre l'info hash, une clé utilisateur lui a été fournie. Le tracker va alors demander régulièrement des comptes au client qui télécharge : combien uploades-tu, et combien downloades-tu. Le tracker enregistre cette information dans une base de données, qui est ensuite transmise au site d'indexation. Le site d'indexation est alors en mesure d'afficher le fameux ratio.

Du point de vue de l'usage, un tracker seul ne serait pas très utile, car la seule façon d'interagir avec lui est de lui fournir un info hash. La plupart des trackers ne possèdent donc qu'un site web très sommaire, et sans le moindre formulaire. Son rôle est uniquement de tenir le registre des info hashs et des IPs associées. C'est donc votre client BitTorrent qui contactera directement le tracker via le protocole BitTorrent.

Exemples de sites de trackers :

Exemples de sites indexeurs :

Adresses IP erronées dans la grappe

Des trackers (logiciels)

Voir aussi

1)
Oui, comme la grappe de raisin, et comme l'essaim d'abeilles
glossaire/tracker.txt · Dernière modification: le 19/10/2017 à 23h36 par 111110101011